Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ganbatte

ganbatte

Pour mon 6ème (13 maintenant) séjour au Japon, j'ai décidé d'ouvrir un blog, au programme : JuJutsu, Shiatsu, Sakura, Koyo et autres joyeusetés nippones :)

Publié le par Eric ANFRUI
Publié dans : #Entraînement Japon

C’est l’un des films que j’ai regardé dans l’avion pendant le voyage :) Alors pourquoi je vous parle de ça ? simplement parce qu’à l’entrainement de ce matin nous étions en train de travailler le Sandan (3ème Dan) avec Daniel et après avoir subit une énième technique, j’ai pensé à cette phrase du film (quelque peu adaptée… :P)

Big Hero 6
  • Hello, I am Baymax, your personal healthcare companion.
  • On a scale of Shodan to Yondan, how would you rate your pain? xD

C’est terrible comment une technique bien faite peut-être douloureuse… Sur le coup, j’entends. La douleur ne reste évidemment pas :) Mais c’est toujours drôle de penser que malgré une pratique douloureuse, on y revient à chaque fois et on continue à travailler, à chercher et à subir … De l’extérieur, ça peut vraiment paraître bizarre, je me souviens des remarques de ma Mère lorsque je lui montrais une vidéo où je déroulais quelques techniques du Nidan sur Olivier.

Après qu’il ait subi plusieurs techniques et qu’à chaque fois il soit revenu pour subir la suivante :

(En rigolant) – « Il en redemande ? »

A la fin de la démonstration, lors du Salut :

(Morte de rire) – « Ah parce qu’en plus il faut dire merci !?! »

Alors pourquoi malgré la douleur on remet le couvert à chaque fois ? Personnellement, quand je vois Soke démontrer une technique sur l’un de mes élèves, je demande même à la subir à mon tour :)

Hé bien je pense tout simplement que c’est la facilité et le peu de force avec laquelle on peut provoquer ces douleurs qui nous donne un goût de reviens-y. « Comment il fait ? Comment est-ce possible que j’ai pu ressentir cette douleur avec si peu de force de la part de Tori ? » Ca paraît tellement facile et efficace que l’on veut comprendre et arriver à faire la même chose :) Seulement, entre savoir et savoir faire il y a une quantité de travail phénoménale mais finalement si plaisante :) Et quelle joie lorsque l’on se retrouve à son tour en train de faire la technique et que l’on voit chez un nouveau pratiquant ce sourire qui était le nôtre à nos débuts, un sourire de satisfaction qui prend le dessus sur la douleur que l’on vient de subir, un sourire qui veut dire : « Voilà, c’est ça que je veux arriver à faire !! »

Je pense que c’est aussi ce sourire qui me pousse à enseigner, à partager ma passion. Ce que je ressens quand je le vois aujourd’hui c’est :

« Ouais, t’as vu, c’est ouf !! C’est pour ça que je m’entraîne depuis presque 20 ans !! C’est trop bien !! »

Big Hero 6

Commenter cet article

Bedocchi Lionel 10/04/2015 12:59

Salut Eric.

Tout à fait d'accord avec toi. En effet, la douleur dont tu parles au delà du fait que cela ne soit pas toujours agréable et bien nous rappel combien nous sommes "vivant" !!! Ca aussi c'est bon pour le moral...

Allez profite-en bien et je te dis à bientôt

charly 09/04/2015 23:17

Enfin, le plaisir dans la douleur ca a un autre nom cpdt ;)

Eric ANFRUI 10/04/2015 07:17

xD

Stages

Hébergé par Overblog